Défi relevé !

Bon, c’est mon tour.

- Ma vertu préférée :

Je n’aime pas ce mot de vertu, qui semble faire de nécessaires qualités un ensemble de règles et les figer dans une loi qui me dépasse entièrement. Ni foi, ni espérance, ni charité : l’amour me suffit. Ni prudence, ni tempérance, ni force, ni justice : l’amour me suffit. L’amour ? Celui de la vie, celui de tout ce qui la contient. Alors non : pas de vertu. Un sentiment plutôt : celui de la confiance.

- Le principal trait de mon caractère :

L’ambition bien sûr. Mais pas de cette ambition qui consisterait à vouloir se hisser toujours plus haut, mais bien celle qui veut voir dès demain juste un tout petit peu plus loin qu’aujourd’hui.

- La qualité que je préfère chez les hommes :

Une pensée libre de toute les évidences.

- La qualité que je préfère chez les femmes :

La tendresse. Mais les qualités d’une femme sont toujours des merveilles auxquelles je ne sais résister.

- Mon principal défaut :

La confiance. Souvent déçue…

- Ma principale qualité :

La confiance. Parfois récompensée…

- Ce que j’apprécie le plus chez mes amis :

Qu’ils soient mes amis et que je sois le leur. Il existe en amitié quelque chose qui dépasse toutes les raisons, toutes les justifications : ce sentiment que l’autre est là. Et que cela suffit.

- Mon occupation préférée :

Le travail. C’est alors, et alors seulement, que je me sens vraiment libre. La chance de ma vie est de pouvoir travailler toujours et n’importe où.

- Mon rêve de bonheur :

Une grande pièce couverte de livres trop souvent lus, avec en toile de fond un concerto très romantique (Violon ? Bruch ?). Je tiens un verre de bon whisky dans ma main droite. Mes enfants ne sont pas loin. ELLE entre, sourit. C’est ce sourire là, mon grand bonheur.

- Quel serait mon plus grand malheur ?

Qu’ELLE ne me dérange pas régulièrement quand je travaille.

- A part moi-même qui voudrais-je être ?

Ah non ! Pas de ça ! J’ai déjà eu assez de mal pour être totalement heureux avec moi-même.

- Où aimerais-je vivre ?

Ici, et maintenant, où que soit cet ici. Mais il y faut du soleil, de la mer, des livres, de la musique, et puis ELLE, évidemment. J’ai trop voyagé pour savoir qu’on ne voyage bien qu’à travers soi-même … et en en restant proche.

- La couleur que je préfère :

Le bleu de la mer, toutes les couleurs de ses yeux.

- La fleur que j’aime :

L’agapanthe, pour son nom. La glycine, pour son odeur. La jonquille, pour sa précocité. La rose, pour tout.

- L’oiseau que je préfère :

La frégate, toujours en vol, sauf lorsqu’elle élève ses enfants.

- Mes auteurs favoris en prose (et les poètes..) :

Amin Maalouf, Naguif Mahfouz, Camus, Lawrence Durell, Henri de Monfreid, Beaudelaire, Joseph Kessel, Dino Buzzati, Umberto Ecco, J.K. Rowling, Rabindranath Tagore, Eric-Emmanuel Schmidt, Hermann Hesse, Jacques Brel, Cioran, Voltaire, Saint-Ex…. Le plus terrible dans ce genre d’exercice, c’est qu’on sait qu’on oublie tout.

- Mes héros dans la fiction :

Cyrano de Bergerac, Le Petit Prince, Don Giovanni, Tannhauser, Dieu.

- Mes héroïnes favorites dans la fiction :

Les femmes dont j’ai révé. Betty Boop.

- Mes compositeurs préférés :

Liszt, Wagner, Ravel, Paul McCartney, Verdi, Bruch, Mahler, Brahms, Chopin, John Lennon, Holst, Khatchaturian, Puccini, Rachmaninov, Sibelius, Villa-Lobos, Pink Floyd, Emerson Lake & Palmer, Jethro Tull, Mozart et Van Morrison.

- Mes peintres préférés :

Les peintres rupestres et les moines tibétains et chinois.

- Mes héros dans la vie réelle :

Mon fils. Albert Einstein, Jésus-Christ, Churchill, Sir Francis Chichester, Teilhard de Chardin, Lawrence d’Arabie, le Père Noël et Peter Pan.

- Mes héroïnes préférées dans la vie réelle :

Mes filles. Les femmes que j’ai aimé, Oum Kalthoum et Nagwa Fouad, Marie Curie, Simone Weil, Janis Joplin, Camille Claudel, Anne-Sophie Mutter, Sœur Emmanuelle, et cette vieille dame anglaise qui m’a fait rire un soir de spleen dans Hyde Park.

- Mes héros dans l’histoire :

Talleyrand ? Gengis Khan ? Cléopatre ?

- Ma nourriture et boisson préférée :

Le caviar. Le whisky.

- Ce que je déteste par-dessus tout :

Les araignées, le socialisme français, le mauvais whisky.

- Le personnage historique que je n’aime pas :

Saint-Paul.

- Les faits historiques que je méprise le plus :

Le concile de Nicée, la prise de la Bastille, la défaite des Anglais contre la goélette America lors de la Coupe des Cents Guinées en 1831 (c’était de la triche !).

- Le fait militaire que j’estime le plus :

Je passe. Ou alors la bataille de Gaugamèles entre Alexandre le Grand et Darius.

- La réforme que j’estime le plus :

Citons Camille : « Celle de Luther ». Ajoutons la révolution française, malgré ses excès et mon statut personnel.

- Le don de la nature que je voudrais avoir :

Le plus vain de tous : la beauté. Les autres ne peuvent être acquis que par moi-même.

- Comment j’aimerais mourir :

Tard. Avec ELLE pas trop loin.

- L’état présent de mon esprit :

Amoureux, comme d’habitude. Existe-t-il un autre état qui mérite d’être mentionné ?

- La faute qui m’inspire le plus d’indulgence :

Celles des autres.

Ma devise :

CHEER UP !

118 Réponses à “Défi relevé !”


1 2 3 6
  • Halio,
    bravo, très ressemblant ce portrait !

  • Salut Halio,

    Gengis Khan??

    D’habitude, il est assez peu recommandé. Enfin je veux dire, c’est le genre de mecs dont on peut être content qu’il soit dans l’histoire mais dont on est surtout heureux qu’il y reste.

    Bref, j’aurais pas cru que tu le mettrais dans ton top 3 des héros dans l’histoire.

    A part ça, ça va?

  • Tschok,

    Ben oui, j’ai mis Gengis Khan. Je reconnais que le bonhomme n’était pas exactement un enfant de coeur et que le rencontrer n’allait pas souvent de pair avec un avenir serein, mais reconnais à ton tour que dans le genre « je fais l’histoire et je vous emmerde » il a battu quelques records. C’est pour ça que je l’ai mis. Quand on parle d’histoire, autant parler d’histoire.

    J’ai quand même mis un point d’interrogation. Histoire de …

  • Des records il en a battu. Notamment celui du plus grand empire terrestre jamais conquis, et un autre moins connu, à inscrire à l’actif de ses troupes: la chronique militaire raconte que jamais une seule armée mongole n’a pu être surprise ni qu’aucun corps de troupe mongol n’a pu être pris en embuscade.

    Non seulement ce type était une brute sans scrupule, mais en plus il était génial.

    Tu m’étonnes que ses victimes ont dérouillé…

  • C’est marrant ce truc finalement, ça aide bien à cerner un personnage…

  • Elise,
    tu as raison, je suis en train de travailler sur celui d’AC et je découvre des tas de choses sur cette gamine… je commence à toucher du doigt sa part de mystère… génial !

  • Toucher du doigt sa part de mystère…

    Rien de cochon, j’espère?

  • Tschok,
    il n’y a que toi pour avoir des phrases pareilles !

  • Il y avait aussi le professeur Choron, mais il est mort.

    Snifff.

    Cela dit, je la retiendrai ta phrase et la classe précieusement dans mon répertoire de phrases à drague pour latin lover.

    T’imagine le topo? Dire à une fille:

    Oh chérie, j’ai envie de toucher du doigt ta part de mystère.

    Succès garanti. Merci. :)

  • LOL ! ben, moi, je suis pas certaine du succès… je serais même plutôt convaincue du contraire, mais bon, comme tu es mon meilleur allié dans la réclamation de l’hypothénuse, je vais dire que tu as raison :)

  • Oh que j’aime ton côté calculateur!

    Eh ben écoute, ça me plait tellement que je vais faire semblant de te croire.

    Allez zou! Soyons fous!

  • Donc: Halio?

    HYPOTENUSE!

  • Tschok,
    tu pourrais mettre un « s’il-te-plait » à défaut d’un smiley « yeux de bambi au carré ».

  • Oui Madame.

    Halio!

    HYPOTENUSE!

    Siouplait.

    Ah oui! Ca change, t’a raison.

  • Hypoténuse !

    Voila, c’est fait.

    Non, sans déconner, je sais que je vous dois un texte ridicule sur un concept dingue, mais, étant donné que vous êtes des lecteurs que je respecte très hautement, je n’aimerais pas vous refiler de la daube.

    Or, présentément et pendant que je vous parle, je me sens incapable de vous servir quoi que ce soit qui puisse atteindre ne serait-ce que la cheville de votre immense intelligence.

    Ça va viendre, mais faut d’abords que je digère le wisky en ut majeur que je bois allègrement pendant ce festival de Cannes à la con.

    Tschok, toi qui est obsédé, tu devrais venir par ici l’année prochaine : elles sont superbes ! Le style siliconné barbiesque que nous décrivais Elise il y a quelque temps.

    Ma fille me manque ….

  • Raph,

    La part de mystère d’Anne-Charlotte me tente épouvantablement. Ne le dis à personne, on me prendrait pour un vieux dégoutant.

    :)

  • Tschok,

    Choron est mort ? Mais non, mais non. Des types aussi flingués que ça, ça ne meurt pas, ça brule !

  • Et personne ne touchera du doigt ma part de mystère !

    Non mais alors…..

  • Halio,
    la flatterie ne marche pas avec nous, du moins avec moi. je me fiche éperdument de la qualité littéraire du texte sur l’hypothénuse.
    du coup je retarderai un peu mes commentaires sur la qualité générale de la « littérature » blogesque. d’autant plus que tu te situes comme une exception dans ce paysage sans style. heureusement d’ailleurs car si tu ambitionnes de faire lire un jour tes 400 pages, il vaut mieux que ton style sorte un peu du lot…
    pour les parts de mystère, je me demande ce que vous avez en tête…embêtant, vous êtes (Tschok et toi). vieux dégoutant, aussi probablement mais faisons comme si nous ne le savoins pas :)

1 2 3 6

Laisser un Commentaire




plaisanceflorent |
Enaland |
Blog Star Vintage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Linguistique & Mobilisa...
| Les Anciens de l'ENI Zaghou...
| La solution comptable