Paresse !

Un peu de paresse intellectuelle en ce moment et surtout pas mal de boulot à côté. Bon, je mets un de mes commentaires à Raph comme article, histoire de faire comme si je continuais à réfléchir un peu :

Le carré de l’hypothénuse est de temps en temps égal à plus ou moins la même chose que si un jour quelqu’un avait l’idée ridicule d’ajouter le carré des deux cotés du triangle rectangle.

J’avoue que cette idée d’ajouter des côtés de triangle rectangle est vraiment très, tres improbable. Car on n’a jamais vu quelqu’un d’un tant soit peu sensé ajouter des cotès de triangles juste pour le plaisir. Franchement Ralph, il t’es arrivé de faire un truc pareil ?

Oui, mais quand même. Admettons (comme ça, pour rire) que ça te prenne un jour. Eh ben, ça marche ! La carré de l’hypothénuse et le carré des deux autres côtés, c’est kif-kif et c’est du kif ! (Je cite Bob Marley ou presque).

Et j’ai beau pas croire en votre télédieumachinchose, y’a des fois où je me dis qu’il a bien fait son bidule dans lequel on vit.

Non, mais admets un seul instant que le carré du truc soit pas égal à la somme des carrés des machins … On serait dans la merde totale !

Un monde où Einstein aurait raconté rien que des conneries, où Euclyde, Pythagore et Mandelbrot se seraient plantés méga maousse et dans lesquels les infinis de Cantor serait aussi goutus qu’un camembert Président. Un monde aussi triste que celui dans lequel Ségolène aurait été royale.

C’est pour ça que je suis un nobliau iconoclaste. Parce que je trouve hilarant que le monde ait été fait (par hasard) de façon si précise, si parfaite, que je suis en train de te (vous) parler et d’y prendre plaisir (immense !).

Cheer up ! Le carré de l’hypothènuse est égal à la somme des carrés des deux autres côtes. Que peut-on réver de mieux ?

PS : ceci n’a rien à voir avec l’article sur les infinis de l’hypothénuse, mais un peu quand même.

11 Réponses à “Paresse !”


  • c’est la mode du recyclage. d’ordinaire les gens ne le font pas par paresse et ne le font pas tout court, par paresse, justement ! lol !
    si ça peut te rassurer ce n’importe quoi mathématico-littéraire me fait toujours autant rire.

  • La mode du recyclage ! J’ai toujours dis que j’étais écolo. C’est Tiotelilia qui va être contente. (J’ais mis le « o » de Tiotelilia par hasard, je le garde !)

  • LOL ! l’Halio dans toute sa splendeur !

  • Je comprends rien.

    Heureusement que c’est pas important.

    Ah oui, mais peut être que c’est important…?

    Comment le savoir, puisque j’y comprends rien?

  • ben alors Tschok ? tu ne comprends plus notre vieil ami Pythagore ?
    refais-toi un café, ça va s’arranger :)

  • Halio, voyons, le monde n’a pas été créé par hasard! Il est pris dans les courbes du Verbe inengendré.

  • Elise,

    J’attendais ta réaction à ce petit machin avec une certaine impatience. C’est là dessus qu’on est pas d’accord et c’est pour ça que je t’aime (lol!) : parce que tu sais exprimer toutes les belles choses de ta foi sans jamais être petite et que je peux te lire sans jamais m’ennuyer.

    Allez j’ose ; je crois que nous somme tous les deux chrétiens. Profondément ! Et je te remercie d’accepter mes (petits) blasphèmes avec autant d’amitié et de respect.

    Si si, il a été créé par hasard ! Mais si tu veux que le hasard s’appelle Dieu, si tu veux qu’il y ait un Créateur, je ne viendrais pas te contredire. Jamais !

    L’idée est trop belle pour être totalement fausse ..

  • Arf, ce n’est pas tant un blasphème qu’une fuite en avant… Excuse moi, mais dire que le monde a été créé par hasard n’est pas chrétien! ;-)

    Personnellement, je n’aime pas l’idée du hasard, je n’y crois pas du tout. Le monde est pris dans un réseau de nécessités, et je crois (mais ce n’est pas vraiment très orthodoxe) que Dieu en créant a fait le choix de se soumettre à la nécessité qui allait jaillir de son acte créateur.

    Ma spiritualité personnelle et ma conception du monde, de la condition humaine, est axée sur ce concept et cette expérience, pour moi fondatrice, de la nécessité.

    Mais je suis capable de conçevoir que d’autres puissent axer leur rapport au monde et leur rapport à Dieu sur la notion de hasard…

  • C’est ça qui est important : être confiant en ce que l’on croit et accepter ce en quoi les autres ont confiance. Finalement, c’est peut être le mot clé, la confiance.

    Chez toi, ça s’appelle la foi ou l’espérance. Chez moi, ça s’appelle je sais pas vraiment comment. Mais on parle bien de la même chose, j’en suis sûr.

Laisser un Commentaire




plaisanceflorent |
Enaland |
Blog Star Vintage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Linguistique & Mobilisa...
| Les Anciens de l'ENI Zaghou...
| La solution comptable