Fin et Suite ….

Oui, je sais, d’habitude on dit « Suite et fin », pour la bonne raison que la fin vient en général en dernier et donc après la suite qui la précède (ce que la suite ne fait pas d’habitude, je veux dire précéder)… Vous me suivez ou j’en viens au fait en annonçant tout de suite qu’il y aura une suite après cette fin ?

Parce que ceci est une fin, et j’aurais dû commencer par là, mais commencer par la fin, ça paraît un peu bizarre, non ?

- Arrête Halio ! Tu deviens un peu lourd, là.
- Mais il faut pourtant que je leur explique …
- Quoi ça ?
- Que j’arrête ce blog….
- (silence médusé de la foule qui ne s’attendait pas à ça, mais alors pas du tout)
- Mais pas définitivement …
- Haaaa !!! Oufff. Pfff… on a eu chaud.
- Merci les amis, c’est sympa de se sentir aimé comme ça.

Bon, alors je crois que je vous dois au moins une petite explication : après X jours d’un service très aléatoire, Y visites et Z commentaires (parfois même intelligents), il serait malhonnête de ma part de vous faire croire que je pourrais continuer à vous abreuver régulièrement d’une prose dont vous pouvez finalement très bien vous passer (si si, vous êtes grands maintenant). Les autres tâches se multiplient actuellement sans fin dans mon petit chenal et ce n’est pas par hasard si je vous écris ce dernier post pendant la nuit. Il semblerait que mes grands projets professionnels soient capables de devenir une réalité pure et dure (surtout dure) et il me reste pas mal de trucs à régler avant de pouvoir vous inviter à bord. Absorbés par des détails sans importance, mes neurones de mollusque ne se sentent pas capables de rester à un niveau qui fut le vôtre pendant ces quelques mois.

Je ne tirerai pas de bilan de cette expérience autre que la joie d’avoir découvert de nouveaux complices. A tout seigneur tout honneur, notre canard préféré est maintenant un ami, que je sais véritable. Merci Thibaut pour tous tes textes. J’ai eu la chance de rencontrer Camille plusieurs fois et je sais que je retrouverai régulièrement sa gentillesse et son humour lors de mes passages à Paris. Il y aura donc beaucoup de joie pour moi lors de mes séjours dans la capitale. La douce Elise (si si) m’a plus souvent subjugué par la qualité de ses textes qu’horripilé par certains de ses aspects de catho pure et dure (surtout pure), et je me souviendrais longtemps de notre virée en mer où son courage fut aussi beau que ses éclats de rire. Tatianus (Ah Tatianus), le meilleur d’entre nous disait un jour Coincoin. C’est évident … après moi. On se reverra, Tatianus, Hein ? Promis ? Et puis il y a Tschok, l’incredible Tschok, dont le talent n’a pas toujours été apprécié par tous, mais que je sais honnête dans toutes ses démarches (si, Coincoin, je te jure). Les trop rares apparitions de Titelilia furent un bonheur pour nous tous et je dois avouer mon énorme faible pour ce joli pseudo. Tiens, à propos de faiblesse, j’allais oublier Raph … Non, je déconne, j’allais pas l’oublier du tout. Pas du tout.

- Bon, et la suite alors ?
- J’y viens, j’y viens…

Parce que je continuerai à venir régulièrement vous rendre visite chez vous et que j’espère bien pouvoir reprendre un jour mes activités bloguesques avec un peu plus de sérieux et de talent que depuis quelques semaines.

Voilà, tout est dit. Et puis je déteste les départs, on ne va peut-être pas s’éterniser …. alors … à bientôt ….et … MERCI !

20 Réponses à “Fin et Suite ….”


  • Bien sûr qu’il y aura une suite… Ne serait-ce que parce que nous dirons :
    Halio,
    encore…
    ;)

  • PS : j’ai bien vu que tu te défiles avant d’avoir rédigé l’histoire de l’hypothénuse et du triangle rectangle. lol !

  • Snif… Ce n’est qu’un au-revoir, mon frère !
    Alors bonne chance pour le commerce et le lucre, nous attendons ton retour en gloire, des billets pleins les poches et l’entreprise rutillante entre les mains.

  • ah ben merdum!

    Bon, ben puisqu’il le faut.

    Mais c’est vraiment parce qu’il le faut, je te dis au revoir.

  • « silence médusé de la foule qui ne s’attendait pas à ça, mais alors pas du tout »

    Après le coup du marteau, j’aurais dû deviner que tu étais devin.
    Flûte et archiflûte.
    Mais surtout bonne chance pour que la réalité soit pure et dure ( et surtout pure [ comme l’or ( parce que l’or dur, je sais que ça ne te concerne pas [ et j'arrête là avec ces parenthèses imbéciles ] ) ] ).

    A un marin, je crois qu’il est recommandé de dire

    Bon vent, Halio

  • Raph,

    Encore ? Oui, d’accord, mais pas tout de suite, je suis un peu fatigué …

  • Gai-Lulu,

    Des billets plein les poches ? Tiens, je n’y avais pas pensé (enfin pas sérieusement). A moi, donc, le lucre …

  • Tshock,

    A bientôt, promis.

  • Tatianus,

    Entre parenthèses, le vent est portant. Pourvu qu’ça dure…

  • Je m’incline avec douceur et prend mon courage à deux mains pour affronter cette douleur haliotoidienne.

  • L’histoire du carré de l’hypothénuse, c’est un peu votre bataille navale à vous, Raph et Halio…

  • Bon ben comme d’habitude je ne sais pas quoi dire de plus, à part tout ce qui vient d’être dit.
    Quand tu reviendra pour nourrir à nouveau ton blog, j’aurais peut-être créer le mien, va savoir (enfin ça c’est pas sûre, mais bon).
    @+ sur les autres blogs alors.

  • Un canard, passant par là un 31 décembre vers 21h23 a eu envie de souhaiter une bonne année à Halio. Ne lui demandez pas pourquoi, une pulsion

  • C’est vraiment bizarre les pulsions de canard …

  • Comme dirait Bébel, c’est con un canard mais ça fait cossu, surtout sur un blog.

  • Bonjour Halio,

    Bonne année.

    (Sobre, simple, t’as vu?)

  • Salut Tschok.

    (Battu ! Encore plus sobre)

  • Sobre, toi?

    Huuuuuum…

    Attends, laisse moi réfléchir…

  • et… Bonne Année 2008 !!!

Laisser un Commentaire




plaisanceflorent |
Enaland |
Blog Star Vintage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Linguistique & Mobilisa...
| Les Anciens de l'ENI Zaghou...
| La solution comptable