Introduction

Petit texte qui introduit le premier chapitre du petit essai déjà évoqué et qui attend vos critiques constructives. Il s’agit du chapitre qe j’ai nommé « Aube » et qui a pour ambition de décrire l’invention des dieux par l’homme. Par « constructives », j’entends aussi « acerbes ».

Il lui arrivait parfois, lors de la chasse, de s’arrêter quelques instants pour reprendre son souffle. La proie lui échapperait sans doute, mais il n’en pouvait plus de courir après cette foutue gazelle depuis des heures. Il faisait chaud, il avait soif. Et ce jour-là il s’assit donc sur un gros caillou qui surplombait le torrent qui traversait la forêt. Il ne l’avait jamais vraiment regardé, ce torrent, ni les arbres qui y baignaient leurs racines, ni les oiseaux qui venaient s’y baigner. Ils les avait vus, oui, des centaines de fois, mais regardé, jamais. Mais ce jour-là, et pour la première fois, il se sentit comme extérieur à tout ceci : non plus simple chasseur poursuivant son instinct, mais « individu », c’est à dire capable d’une existence hors de celle des autres êtres. Et donc capable d’observer ces autres êtres. Tous les êtres.

- Le caillou sur lequel je suis assis, l’araignée qui tisse sa toile sur cette branche, l’escargot qui bave sur son chemin, le vent qui souffle dans les herbes, l’herbe, et puis les arbres, et puis la carpe, dans l’eau, et puis le papillon, et puis, et puis…

Et puis lui : extérieur. Capable d’un regard, d’une observation, d’une compréhension…

D’une compréhension ? Pas si sûr. Et c’est bien ce qui nous amène ici : le fait que, depuis ce jour là, notre chasseur-cueilleur n’a toujours pas très bien compris ce qui lui est arrivé au moment où il s’est assis sur son caillou pour se reposer et qu’il s’est mis à regarder le torrent. Des siècles de philosophies, de métaphysiques, de sciences et même de religions l’ont à peine aidé à trouver une réponse à peu près satisfaisante à la question fondamentale qui lui est venue spontanément à ce moment-là, le cul sur son caillou :

- C’est quoi tout ça ?

Une simple question ontologique qui n’allait pas tarder à devenir vraiment métaphysique…

Parce que dès lors qu’il se posait la question du :

- C’est quoi tout ça ?

arriverait le moment où il se poserait la question du :

- C’est quoi, moi ?

« L’animal sait, mais il ne sait pas qu’il sait, disait Teilhard de Chardin, l’homme sait qu’il sait au point qu’il est devenu capable d’utiliser sa propre pensée comme objet de réflexion ». Un vrai programme !

L’embêtant, voyez-vous, c’est que notre chasseur fit rapidement une extrapolation très simple, si simple, si simpliste, qu’elle nous pourrit la vie depuis quelques millénaires :

- Si je suis conscient que l’arbre existe, je ne vois pas de raison de penser que l’arbre n’est pas conscient lui-même de mon existence à moi. L’esprit qui me porte à connaître l’arbre doit donc exister dans l’arbre.

Esprit de l’arbre. Pourquoi ne pas considérer ceci comme le premier pas vers l’invention de Dieu ? Mais j’extrapole.

46 Réponses à “Introduction”


1 2 3
  • Halio,
    c’est pas que ton texte soit pas top ou que j’ai rien à dire. Au contraire, je trouve ton texte top. Mais bon, je sais pas trop quoi dire comme critique et, comme tu n’as toujours pas laissé de com’ chez moi, ben je ne te laisse pas encore de com’ pour l’instant…

  • Raph,
    J’appelle ça du marchandage. Et c’est abject.

  • Moi, j’appelle ça du manque d’inspiration (pour moi) et de la flemme (dans ton cas)…
    :)

  • Accordé. Bon, tu distribues les cartes ?

  • C’est marrant qu’on retrouve, dans ton texte, l’arbre et le torrent. C’est voulu ?

  • Salut Halio,

    Bon alors là, notre petit bonhomme, il commence à se poser la question de l’être, de ce qui est dans l’être, question qui va l’amener à l’au dessus de l’être, disons, dans un moment de sérénité.

    Loin de s’angoisser à l’idée de laisser filer sa gazelle, notre bonhomme se fait penseur de Rodin, alors que sa bergère lui a quand même demander de ramener la bouffe à la maison et qu’il devrait stresser un max à l’idée de revenir bredouille.

    Eh ben non.

    Et c’est dans ce moment de pause, accidentel, fortuit, qui lui a pris comme une envie de pisser, que lui viennent selon toi les premières interrogations menant à dieu. Dans le calme de la contemplation de la vie qui l’entoure, qui grouille, qui s’active tout partout, affairée à sa propre existence qui se révèle aux yeux de l’observateur.

    Mais ça, c’est une thématique classique. Où est le truc pas prévu dans l’histoire?

    Je veux dire: quand est ce qu’elle vient l’expérimentation?

    Parce que l’idée de dieu, elle s’expérimente, non?

    Avant de devenir l’objet d’expertise qu’elle est devenue, elle a été objet d’expérience.

    C’est dans les épisodes suivants?

  • Voui, Tshock, mais tu leur dis pas, hein ?

  • Bon, cela dit, « l’expérimentation de Dieu », j’y crois pas trop. Ou alors un peu shooté à l’amanite phalloïde ou autre orgasme psychique, mais c’est un autre sujet…

  • ben, et la révélation, alors ? c’est du pipeau ?
    rha !

  • Et bien oui, c’est du pipeau. Tu veux qu’on en discute ?

    Non mais là, j’ai vraiment d’autres choses à foutre que de me battre sur des sujets aussi faciles. Un seul mot : « affabulations créatrices » (ah ben non, ça en fait deux…). Ça vient de Bergson, et c’est pas vraiment couillon.

    Cela dit, c’est un peu ce que j’entendais en parlant des amanites phalloïdes (voir le « Soma » de l’hindouisme).

  • Ben oui, exactement, Raph a raison!

    Et le révélation dans tout ça, hein?

  • En fait tu dis que c’est du pipeau juste pour éviter de te taper tout un discours méga long dessus quoi. Ah j’vous jure.

  • Ben oui, Titelilia, c’est ça la paresse. A propos, bon anniversaire !

  • Merci !!!

  • Bonjour les amis, je vois qu’on re-cause un peu par ici…
    Ce qui me donne envie de vous faire part de l’adresse suivante, que vous pourriez apprécier (un peu trop intellectuelle pour moi, en tout cas pour le moment) :
    http://www.ymadeline.fr/
    Il s’agit du nouveau blogue de notre président de l’Alliance, qui est d’abord musicien et philosophe, et qui prend ici du recul par rapport à la politique.
    A vos claviers
    Amitiés

  • « Si je suis conscient que l’arbre existe, je ne vois pas de raison de penser que l’arbre n’est pas conscient lui-même de mon existence à moi. L’esprit qui me porte à connaître l’arbre doit donc exister dans l’arbre.

    Esprit de l’arbre. Pourquoi ne pas considérer ceci comme le premier pas vers l’invention de Dieu ? Mais j’extrapole. »

    Bien vu, Halio, mais cette remarque m’arrache une réaction odieuse, à cause d’un petit film sur la résistance diffusé cette semaine à la télé : le milicien de service y disait « les Juifs ne sont pas des hommes, qu’ai-je à faire des Juifs ? »
    Son esprit, si tant est qu’il en avait un, le portait à ignorer l’existence des Juifs (pour mieux les voler et les torturer, d’ailleurs).
    N’est-ce pas le premier pas vers l’existence du Diable ?

  • Juste une question : pourquoi  » de Dieu  » ? puisqu’il s’agit d’un texte décrivant l’invention des dieux. Un vilain freudien y verrait quelques comptes à régler que je ne serais pas surpris.

  • Ave Tatianus,

    vous voudriez pas développer un peu là?

  • Ave Tschok

    Comment va ?

    Oui je reconnais que j’ai été un peu elliptique, là. Halio écrit un chapitre qui a pour ambition de décrire l’invention des dieux. Or il clôt son texte par « le premier pas vers l’invention de Dieu ». Je me demande donc – en fin psy que je suis – s’il a jamais eu l’intention de parler des dieux ou si derrière cette allégation, l’intention n’a pas plutôt toujours été de montrer que Dieu est une chimère.

    ‘tention, l’enfer vous guette, mécréants.

  • Ave Tatianus, ave Tschok
    bah, moi, je veux pas détruire le suspense de l’essai policier qu’Halio est en train d’écrire mais peut-être qu’il considère juste que « les dieux » sont une étape avant l’invention de « LE » Dieu… Mais bon je me tais paske je connais le coupable et la fin de l’histoire et que si j’en dis trop Halio va pas être content…
    Voilà, voilà. Donc cogitez mes amis :)

1 2 3

Laisser un Commentaire




plaisanceflorent |
Enaland |
Blog Star Vintage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Linguistique & Mobilisa...
| Les Anciens de l'ENI Zaghou...
| La solution comptable